Je suis le masque que je tiens installation, dimension variable - Fusain sur papier (40 x 50 cm), sculpture en plâtre (17 x 11 x8 cm) - 2010 Un dessin représente une silhouette tenant un masque. Au  premier plan, celui-ci vient cacher le visage du  personnage qui le tient. Une bulle inversée cadre  l'image. A côté, un masque en plâtre, plus petit que celui d'un  visage, est l'objet réel et référent du dessin.  L'installation devient alors mise en abîme : l'objet réel  et son référent culturel (masque mortuaire), sa  représentation graphique mise en scène et son mode de  présentation. Il s'agit bien ici d'un questionnement sur le réel, des  traces que nous laissons ici-bas.